Un BTP en crise : la grande démission frappe l’ingénierie

Les entreprises du bâtiment ne demandent qu’à embaucher des ingénieurs et des techniciens, mais les étudiants et jeunes diplômés ne sont pas prêts à accepter leurs conditions salariales. Les entreprises du BTP devront-elles revoir leurs stratégies de recrutement ?

Demandons-nous d’abords ce qu’est la grande démission ?

La grande démission est un terme utilisé pour décrire un phénomène qui consiste à abandonner son travail parce qu’on en a assez, qu’on est malheureux, ou que l’on ne se sent pas valorisé. Ce phénomène est de plus en plus répandu en France et est surtout utilisée par les cadres dirigeants. La France est considérée comme le pays où les employés ont le plus de mal à trouver un emploi. Mais il n’y a pas que l’emploi qui pose un problème. De nombreux autres facteurs peuvent également jouer un rôle dans la grande démission.

1. Le BTP menacé par la « grande démission » ?

Depuis quelques semaines, on entend parler d’une « grande démission » dans le secteur du BTP. Cette expression fait référence à une situation dans laquelle le taux de démission est très élevé. Or, il semblerait que ce soit le cas dans ce secteur.

Mais qu’est-ce qui explique ce phénomène ?

La France a une longue histoire avec le BTP. C’est un secteur dans lequel la France est vraiment reconnue. Mais certains chantiers sont menacés, à cause de l**’arrêt de travail de certains professionnels**. En effet, les récents mouvements sociaux ont obligé les entreprises du BTP à faire face à de nombreux problèmes. Les ingénieurs sont de plus en plus nombreux à démissionner pour des postes à responsabilités élevées dans d’autres pays ou au sein d’entreprises concurrentes. Il ne faut pas oublier que les conditions de travail et les rémunérations sont très différentes d’une société à l’autre.

Pourquoi les entreprises du BTP doivent-elles innover ?

Les entreprises du BTP doivent faire face à de nouveaux enjeux. C’est pourquoi elles doivent innover si elles veulent survivre sur le marché actuel. Pour cela, elles doivent trouver de nouveaux moyens en ce qui concerne leurs salariés, pour leur permettre de rester motivés. Ainsi, une solution pourrait être de créer un nouveau type de salaire, fondé sur des objectifs. Cela permettrait aux entreprises de mieux contrôler la production et les besoins de leurs salariés.

L’innovation est également primordiale pour l’amélioration des lieux de travail. Toutes les entreprises du BTP sont confrontées à cet enjeu si elles veulent garder leur personnel et le fidéliser. Les récentes conditions de travail ont engendré un mal-être chez les employés et cela les a incités à démissionner. Partant de ce constat, les entreprises doivent trouver des solutions pour améliorer leur image et leur confort de travail.

D’autres enjeux de l’innovation dans le BTP sont l’amélioration des équipements et la mise en avant de solutions digitales, comme le télétravail pour les métiers propices.

2. Les raisons de la grande démission dans l’ingénierie BTP

Les ingénieurs du secteur BTP ont tendance à être moins heureux au travail que les autres membres de leur profession. C’est en tout cas ce que révèle l’enquête menée par l’Association des Ingénieurs et Cadres de la Construction (AIC), à laquelle ont répondu plus de 7 000 ingénieurs et cadres. Les résultats de cette étude sont un réel avertissement pour le secteur. En effet, l’industrie du BTP est considérée comme une industrie qui offre d’excellentes conditions de travail et un large éventail d’opportunités professionnelles. Mais derrière ces conditions idéales se cachent des vérités qui sont tout sauf idylliques.

Des ingénieurs de moins en moins heureux au travail

Le constat est accablant : seuls 45,7% des cadres interrogés déclarent être actuellement heureux au travail. Un résultat qui laisse à penser que le phénomène de la désaffection des ingénieurs et cadres pour le BTP est bien réel. Les raisons qui expliquent cette désaffection sont nombreuses. C’est ainsi que les cadres se plaignent de la complexité du système de management (64%), du manque d’écoute et de dialogue (61%) et du manque d’évolution de carrière.

Un salaire pas assez élevé

Le problème vient également du salaire, qui accuse un retard sur les autres secteurs privés. Avec une moyenne de 26.500 euros annuels, le salaire d’un ingénieur du BTP est presque deux fois moins élevé qu’un cadre moyen dans les services à la personne (51.300 euros) et trois fois moins élevé qu’un cadre dans l’informatique (64.800 euros). Cette situation a été identifiée par les cadres interrogés comme étant l’une des raisons majeures de leur désaffection pour le BTP. Cela est en train de créer une certaine fracture entre les techniciens (cadres et techniciens) et les ingénieurs, ce qui n’est pas pour améliorer la qualité de travail au sein de l’entreprise.

Manque de reconnaissance au travail

Enfin, la situation actuelle du marché du travail n’aide pas aux bonnes conditions de travail. En effet, un cadre sur deux a déjà connu une période de chômage. La situation économique actuelle n’est pas propice aux embauches en CDI. Les entreprises sont bien obligées de recruter en CDD ou en intérim. Autrement dit, elles sont forcées d’embaucher un ingénieur qui est susceptible de partir à la première occasion pour un CDI. Bien sûr, les cadres de l’ingénierie du BTP ne demandent pas le gâteau complet, mais ils souhaitent juste une reconnaissance de leur travail.

3. L’ingénierie du BTP, un secteur en forte tension sur les recrutements

Les entreprises du bâtiment et des travaux publics recrutent massivement. En effet, le secteur de l’ingénierie du bâtiment connaît actuellement une forte augmentation de ses effectifs. En effet, les besoins en ingénierie du bâtiment augmentent pour accompagner les nouvelles technologies et les infrastructures. Que ce soit dans la construction, la maintenance ou la rénovation, au cours des prochaines années, les entreprises du BTP auront besoin d’embaucher plus de 100 000 personnes par an pour répondre aux besoins de leur croissance.

Mais elles doivent faire face à une pénurie de main d’œuvre hautement qualifiée. En effet, l’ingénierie du BTP est un secteur fortement technologique et qui nécessite la présence de personnes possédant une solide formation. Or, les ingénieurs du BTP sont de plus en plus demandés. En effet, l’ingénierie du BTP recrute en priorité des ingénieurs d’études. Des métiers qui sont en forte tension et que les entreprises du BTP doivent désormais aller chercher à l’étranger pour compléter leurs effectifs. L’enjeu est donc de taille pour les entreprises du BTP qui devront faire face à une concurrence européenne exacerbée.

4. Les solutions pour les entreprises du BTP

La construction est un secteur d’activité très demandeur en main d’œuvre. Pour y parvenir, les entreprises du BTP utilisent des techniques de recrutement innovantes pour attirer le personnel dont elles ont besoin.

Augmenter son effectif et qualification de ces employés

Par exemple, les entreprises du secteur du BTP peuvent recourir à des campagnes de publicité sur Internet très efficaces pour trouver les candidats idéaux. Le secteur de la construction a également besoin de professionnels hautement qualifiés pour diriger les chantiers et assurer la sécurité des travailleurs. Pour ces postes-là, les entreprises du BTP font appel à des sociétés spécialisées qui proposent des formations en interne et qui permettent aux équipes de se former à la fois sur le plan technique et sur le plan relationnel.

Faire appel à des freelances en Ingénierie en BTP

Avoir recours à des profils en freelance est la solution adéquate dans certains cas. En effet, dans l’ingénierie BTP, cela permet aux entreprises de trouver des profils qualifiés pour des missions plus ou moins longues. Il existe aujourd’hui des solutions de recrutement spéciales pour les entreprises du BTP. Certaines entreprises vous permettent de trouver les meilleures personnes pour vos missions. Et c’est sur cet objectif que Yalink vous aide à trouver le profil sur mesure à vos besoins.

Vous voulez recevoir des missions gratuitement ? ​

Taha-freelance bis

L'auteur

Picture of Clémentine Chartier
Clémentine Chartier
Chargée de Communication et Marketing, Clémentine Chartier aime créer et partager des contenus utiles à la communauté des freelances spécialisés dans le BTP.
Partagez cet article

Sommaire

Yalink la plateforme freelance BTP & Industrie

Contactez nous

Envie de connaître ton positionnement tarifaire ?

Obtiens gratuitement notre baromètre des tarifs freelances 2023 !