Freelance vs Salarié : Les avantages et les différences

freelance télétravail salarié
Freelance contre Salarié : Découvrez les avantages et les inconvénients de ces statuts grâce à un comparatif complet.
Sommaire

Les différences entre Freelance et Salarié : administratif, argent, assurance, rythme de vie, emploi du temps…

réunion salariés

Lors des dix dernières années, le développement du freelancing s’est révélé être le phénomène social qui a chamboulé le monde du travail. Malgré la mise en avant de l’ubérisation de certains métiers, la réalité est tout autre. De plus en plus de cadres quittent leur chemise à col blanc et la sécurité du CDI pour l’indépendance. 

Dans un premier temps réservé à certains types de métiers, le freelancing touche de plus en plus de secteurs.

En réalité, le freelancing est davantage une évolution du travail en concordance avec la transformation de l’organisation du travail et la quête de sens dans l’exercice d’un métier.

Ce que vous apprendrez dans cet article

Cet article est adressé à toutes les personnes qui se posent des questions concernant le passage au statut d’indépendant ou de conserver leur statut de salarié. En majorité centrées sur la rémunération, d’autres questions sont importantes et permettent de comparer les deux statuts, comme la gestion du temps libre, la sécurité ou les cotisations par exemple.

Nous vous expliquerons en détail chacun des avantages et des inconvénients que possèdent ces deux statuts différents grâce à un comparatif précis et détaillé.

Univers des cotisations et des charges sociales

Pour l’indépendant, les cotisations se basent uniquement sur son bénéfice, c’est-à-dire le chiffre d’affaires moins les charges. Un bénéfice élevé signifie une augmentation du pourcentage de charges sociales.

Ces dernières peuvent également varier en fonction du statut choisi par le freelance. Par exemple, un micro-entrepreneur voit ses charges sociales calculées en fonction de ses taux forfaitaires, alors que le gérant d’une SARL voit son taux moyen de charges sociales être de 45%.

Le régime de calcul détermine également l’organisme auquel le freelance verse ses cotisations comme l’URSAFF, SSI, …

Une des raisons pour lesquelles certaines personnes osent maintenant se lancer à leur compte est la mise en place d’aides en début d’activité.

Comme vous pouvez l’entendre et le lire régulièrement, le salarié possède plus de sécurité que le freelance. Cela se confirme notamment au niveau des congés payés ainsi que la couverture en cas d’arrêt maladie ou de travail.

Malgré tout, le freelance a le droit à une sécurité sociale afin de bénéficier à une indemnité en cas d’arrêt maladie par exemple. En revanche, contrairement au salarié, cela l’impact sévèrement. En effet, lorsque l’indépendant ne travaille pas, il ne gagne pas d’argent et ne peut pas réaliser de missions pouvant agrandir son réseau.

Tout comme le salarié, le freelance peut être couvert par une complémentaire santé. Cependant, il devra la payer alors que le salarié en bénéficie d’une par son employeur.

Une gestion du temps diamétralement opposée entre Freelance et Salarié

A l’instar de la rémunération, la gestion du temps est également différente entre ces deux statuts. Le salarié a un emploi du temps édité par sa hiérarchie avec des horaires généralement fixes. En revanche, le freelance à la liberté de gérer son temps comme il le souhaite. Il peut donc commencer à travailler et finir à l’heure qu’il souhaite. Cette possibilité de choisir est également applicable aux jours de repos, fériés et de repos.

La question des horaires de travail est souvent mise en avant pour parler du freelancing. En revanche, bon nombre de freelances ont tendance à travailler davantage avec des journées de travail tardives ou des week- ends.

Une fois ses horaires de travail complétés, le salarié peut faire autre chose. Mais il est parfois difficile d’avoir le temps de faire autre chose lorsque les journées de travail se terminent à 18h et qu’il reste les enfants à aller chercher ou à prendre les transports.

freelance vs salarié

Quant à lui, le freelance est libre d’aménager son emploi du temps en fonction de ses activités qu’il peut placer où il veut, même entre des horaires de travail. Pour des pères et mères de famille, cela peut être réellement avantageux notamment pour amener et chercher ses enfants à l’école ou au sport, ou même pour trouver du temps pour soi.

Indépendance ou Salariat : Un rythme de vie différent

L’une des principales différences entre un salarié et un indépendant est le cadre. En effet, le salariat permet d’avoir un cadre accompagné d’une sécurité dans plusieurs domaines comme la rémunération, la couverture sociale ou autres.

L’indépendance se base essentiellement sur la liberté de choisir ses horaires, son lieu de travail, la tarification, les jours de congés, etc. Contrairement au salarié, le freelance devra faire preuve d’auto-discipline que ce soit au niveau de l’organisation de ses journées, sa recherche de missions ou son portefeuille client. Il devra également gérer seul le côté administratif de son activité.

Salarié contre Freelance : Qui gagne ?

En réalité, il n’y a pas un meilleur choix que l’autre. Il s’agit de choisir le mode de vie qui vous correspond. Afin de vous faciliter dans votre choix, voici un résumé des différents points et différences abordés dans cet article.

  • Deux façons différentes d’être rémunéré : Chiffre d’affaires pour le freelance et salaire pour le salarié.
  • Une gestion différente du temps de travail : Horaires libres pour le freelance et fixes pour le salarié.
  • Moins de garantie pour le freelance alors que le salarié bénéficie de congés payés, d’un salaire fixe et d’une complémentaire santé ainsi que d’autres avantages variant suivant le poste ou l’entreprise.
  • Un rythme de vie modulable aux activités et à la vie personnelle pour le freelance.

En conclusion, il est important de bien se questionner sur ce qui vous anime et peser le pour et le contre avant de choisir le statut professionnel. Être indépendant implique de plus grandes responsabilités notamment au niveau de la gestion de votre activité. 

Vous avez également la possibilité de choisir d’autres alternatives comme le portage salarial qui vous permet de bénéficier des mêmes avantages que le salarié en conservant toutefois la liberté du freelance.